On nous tue en silence
< retour
 

Tout peut arriver, sauf rien....

En février 2010, Fernand Melgar me confie l'image de "vol spécial", documentaire tourné dans le centre de détention administratif de Frambois en banlieue de Genève. Pendant deux mois, nous sommes immergés dans la prison pour témoigner de la situation des 26 détenus, étrangers et tous déboutés.

En détention administrative, ils attendent, pour une période indéterminée, soit leur libération soit d'être renvoyé sur un vol spécial dans leur pays d'origine. En fin de tournage, je propose avec tous ceux qui me l'autorisent, de les photographier. Je souhaitais figer leurs regards, qu'ils expriment à leur manière le désarroi et l'inquiétude dans laquelle ils sont plongés.

Ils nous ont accordé toute leur confiance, des liens affectifs se sont tissés, je souhaitais leurs rendre hommage avec mon regard, si dérisoire face à la  détresse d'un quotidien et d'un avenir si compromis par la loi.

Exposition à la galerie Focale, Nyon 2012 et publication aux éditions Van Dieren de On nous tue en silence, 2012

 
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Cliquez sur les images pour les voir en grand.